Le diagnostic plomb

Ses propriétés, qui permettaient de rendre la peinture plus résistante dans le temps, n’étaient pas sans danger. En effet, le saturnisme, entre autres maladies graves, est provoqué par l’ingestion de plomb.

Aussi, pour remédier à ce grave problème, le plomb fut interdit d’utilisation dans les peintures à partir de fin 1948.

Aujourd’hui encore, de nombreux logements ont conservé leur peinture d’origine, recouverte parfois par plusieurs couches successives. Elles n’en sont pas moins dangereuses car la peinture peut s’effriter et les enfants peuvent aisément l’ingérer, d’autant plus que celui-ci a un goût légèrement sucré.

Conscient de ce problème, le gouvernement a rendu obligatoire, avant la vente du bien ou de sa mise en location, le diagnostic de repérage du plomb pour tout bien immobilier construit avant 1949.

Le diagnostiqueur immobilier certifié plomb ausculte tous les revêtements du logement avec un appareil aux rayons X qui permet de détecter la présence du plomb même sous plusieurs couches.

Pour information, le seuil maximum toléré est de 1mg/cm², au-delà, la toxicité du plomb est plus qu’avérée. Le rapport devra également contenir des préconisations en termes de travaux ou de retrait.

CONFORMITÉ

Le diagnostic plomb est conforme s’il date de moins de 6 ans pour une signature de bail et moins de 1 an pour une vente.   

Ecrivez nous
ut quis, non id, commodo tristique